Informations municipales

  • DISCOURS DE MONSIEUR LE MAIRE A L'OCCASION DU 14 JUILLET

    Nous voici réunis en cette fin de journée pour célébrer ensemble notre fête nationale. C’est un moment de rencontre et de joie, c’est un rassemblement qui se veut intergénérationnel et qui se poursuivra toute la soirée après cette cérémonie au mail de l’aspre.
    J’ai choisi de prononcer le traditionnel discours du maire devant le monument au morts après un dépôt de gerbe qui n’est plus recommandé par les autorités militaires, car j’ai tendance à penser que ce monument évoque plus que tout autre lieu les éléments de notre devise républicaine : «liberté, égalité, fraternité». Les noms des corneillanais gravés sur le marbre sont ceux de nos compatriotes qui ont donné leur vie pour défendre cet idéal républicain. Ils nous l’ont transmis ; nous leur en sommes reconnaissants et il est de notre devoir de le transmettre à notre tour; redonner un nouveau souffle à cet idéal par un travail de mémoire, d’explications, que nous devons à une génération qui n’a pas connu de temps de guerre, et qui participe aujourd’hui à une révolution sociale, environnementale, technologique et médiatique. Préserver notre avenir en évoquant le passé, faire part de notre expérience, attirer l’attention, éviter les pièges font partie de notre mission.
    Cette devise républicaine a connu des fortunes diverses. Issue de la révolution de 1789 elle tombe en désuétude sous l’empire et la restauration puis elle est érigée sous la deuxième république comme un principe de la nation. Elle est inscrite actuellement dans notre constitution.
    Il nous faut reconnaître aujourd’hui, que l’interprétation et l’application qui est faite des trois termes qui la composent est soumise à débat :
    - La liberté de uns, dit-on, s’arrête là où commence celle des autres. Je crains que les limites concernant cette séparation ne soient pas les mêmes pour quelques-uns. Alors que faire ? On en appelle à la loi pour décider; est-elle la même pour tous ? Oui dans la théorie. Mais dans son application ! Est-elle suffisamment réactive. A vous de juger bien sûr, mais il faut s’interroger et surtout faire en sorte qu’elle soit mieux mise en œuvre et acceptée par chacun a titre individuel ou collectif.
    - L’égalité, elle, signifie que la loi est la même pour tout un chacun : mêmes droits et mêmes devoir pour tous. C’est sur ce principe qu’est née l’école de la république. Alors que penser du dernier conflit entre parents d’élèves, syndicats d’enseignants et ministre de l’éducation à propos des notes du bac. Cet épisode est l’illustration même de la différence d’interprétation des deux premiers termes de la devise suivant que l’on appartient à l’une ou l’autre des catégories.
    Et, bien que l’objectif soit le même pour tous, à savoir l’éducation et la réussite de nos enfants, les méthodes permettant de l’atteindre sont parfois contradictoires. Inacceptable ! Nous sommes figés dans des postures extrêmes au lieu de rechercher des compromis, sources de paix sociale à laquelle nous aspirons tous. Essayons, à tous les niveaux, de faire un effort.

    Les comportements que je dénonce ici sont attisés par le développement des nouveaux moyens d’informations que constituent les réseaux sociaux et leur support téléphonique. Certes nous ne sommes plus au temps de la révolution et de la transmission des courriers par les diligences. C’est le progrès ; il est rapide et s’il se traduit par du bien-être, c’est une bonne chose. Mais notre temps de la réflexion sur les informations s’en trouve diminué et notre réaction aux évènements est plus vive. Maîtrisons-nous cette évolution ? Attention aux informations erronées voire manipulées actuellement par des hommes et demain, compte tenu du développement de l’intelligence artificielle, par des robots. Savoir prendre le temps de la réflexion pour trouver des attitudes responsables qui respectent chacun, savoir se détacher des outils gadgets, voilà un conseil que nous pouvons adresser à la nouvelle génération. Le progrès s’offre à nous ; Il est extraordinaire ; sachons l’utiliser de façon réfléchie et préserver ce que les anciens nous ont transmis.
    Après ces quelques mots qui n’ont pour seule ambition que celle de susciter votre réflexion ( par exemple demain sur la plage) et avant de vous proposer de nous retrouver autour d’un apéritif républicain je terminerai en vous disant que notre village ne se porte pas trop mal ; il se développe sereinement, paisiblement, avec bien sûr des gènes, induites par les travaux issus de ce développement ; il essaye de s’adapter aux difficultés inhérentes à l’application des nombreux textes de lois et des contraintes qui en résultent ; ils ont pour objectif de nous conduire progressivement à des modifications de nos comportements, de nos attitudes, de notre façon de vivre, en espérant là encore par le dialogue, la compréhension et l’acceptation d’une majorité d’entre vous, la plus large possible. Il y va de la qualité de vie des générations futures. Bon 14 juillet et restons optimistes.
    Merci à Vercol animation et aux commerçants

    [Lire la suite]

  • CIRCULATION INTERROMPUE SUR LA RD 80 HORS AGGLOMERATION

    Du 8 juillet au 02 août 2019, la circulation sur la RD 80, commune de Corneilla del Vercol et de Théza hors agglomération, sera interrompue dans les 2 sens de circulation.

    [Lire la suite]

  • Mesures de restrictions des usages de l'eau

    Prolongation jusqu'au 30 août 2019, des mesures de restrictions provisoires de certains usages de l'eau liées à l'état des nappes souterraines.

    [Lire la suite]

    Le petit Vercol

    Agenda